Blog – Full Width

Octobre Rose

by 2 octobre 2020

Chaque année en octobre, la campagne de lutte contre le cancer du sein organisée par
l’association Ruban Rose propose de lutter contre le cancer du sein en informant, en
dialoguant et en mobilisant. 
1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein

Depuis le plan cancer 2014, la sophrologie a été déclarée soin oncologique de support.

Dans le cadre de l’accompagnement d’une femme souffrant d’un cancer du sein l’accompagnement  sophrologique : amène à relâcher les angoisses liées à la maladie comme aux traitements, pour aller jusqu’à trouver un état de détente ; permet de diminuer les sensations de fatigue et de retrouver énergie, vitalité, envie d’agir, optimisme ; agit sur les ressentis corporels,  pour apprendre à gérer les douleurs, et apaiser les effets secondaires des traitements ; conduit  ainsi à mobiliser tout son potentiel pour faire face à la maladie et booster ses ressources internes ; participe à renforcer la combativité

Ainsi accompagnée, la femme peut retrouver un apaisement, un état de mieux-être, la capacité de mieux-vivre les traitements.

La sophrologie est une méthode complémentaire qui ne peut se substituer à une prise en charge médicale.

Bien redémarrer l’année avec la sophrologie

by 21 septembre 2020

Garder l’élan de vitalité

Voilà,  la rentrée est passée, les activités des uns et des autres sont calées, chacun-e commence à prendre son rythme…et peut-être que déjà une sourde sensation de baisse de vitalité apparait.

Après l’été souvent vécu comme reboostant, l’arrivée de l’automne signe pour certain-es une retombée de l’énergie… parfois notre météo intérieure ressemble en effet à la météo saisonnière. Et notre énergie se fanerait, retomberait comme les feuilles jaunies qui jonchent de plus en plus les chemins.

Il n’y pas de fatalité, vous pouvez garder votre vitalité et la dynamiser davantage en découvrant comment vous ressourcer !

La sophrologie vous aide à maintenir votre bien-être au quotidien.

Par la pratique de la respiration, en tant que geste conscient, vous apprenez à calmer votre corps,

Par les exercices de contraction et détente musculaire, vous percevez que la détente physique apporte également un apaisement mental,

Par les visualisations positives, vous portez un autre regard sur vous-même, sur les autres, sur le monde

Par l’écoute de vos ressentis, aussi bien physiques, que mentaux ou émotionnels vous vous ouvrez à une autre connaissance de vous-même.

Tentez l’expérience de la sophrologie avec cette invitation.

Embarquez-vous pour deux heures de relâchement physique et mental, venez vous détendre !

Dimanche 4 octobre 2020 de 10h à 12h, Grigny (20€/personne)

Infos et réservations via contact@emessi.fr

3-2-1- top départ : c’est la rentrée !

by 30 août 2020

Avec le mois de septembre, s’annonce une période extrêmement stressante.

Pour chacun-e il s’agit de retrouver un rythme quotidien souvent soutenu, d’organiser cette nouvelle routine, et de veiller à ce que tout cela rentre dans le planning en conciliant les activités/désirs/besoins individuels et collectifs : un vrai challenge.

De plus, et comme si en soi la rentrée ne se suffisait pas à elle-même, ce nouveau départ peut aussi être synonyme de nouvelles motivations : faire plus de sport, arrêter de grignoter/de fumer/de boire du café…

Stop ! avant de partir bille-en-tête, accordez vous quelques instants.. pour vous, pour votre bien-être, pour résister à ce stress.

La sophrologie vous apporte des techniques pour mieux gérer votre stress, pour apaiser vos émotions ou pour vous préparer à gérer des situations anxiogènes.

La pratique des exercices vous permet une vrai détente corporelle et mentale, l’écoute de vos ressentis liés à ces exercices vous ouvre à des prises de conscience, et vous aide à cheminer vers votre mieux-être

Cette année reconnectez-vous… à vous : que ce soit en séance individuelle ou en atelier collectif, avec la sophrologie prenez rendez-vous avec vous-même

L’été : l’occasion de se relaxer

by 1 juillet 2020

La période estivale, qu’elle soit période de vacances attendues, désirées -dans certaines circonstances encore plus que dans d’autres- ou même sans congés, le rythme différent des journées allongées, c’est l’occasion idéale de prendre soin de soi, de se faire du bien !

Au-delà de la détente induite par la période de vacances scolaires (rythme familial différent, peut-être levée temporaire des obligations professionnelles, soirées plus longue, découvertes, rencontres…) il est possible de profiter de cette période pour prendre de nouvelles habitudes.

Devinez-vous quelle est ma suggestion de nouvelle habitude ? Prendre rendez-vous avec vous-même !!!

Vous pouvez profiter de cette période différente pour vous accorder quelques minutes par jour. Si dans le rythme quotidien il vous est difficile de débusquer une heure par semaine pour votre bien-être, envisagez de commencer doucement..

Prenez peut-être simplement tout d’abord 5 minutes par jour. Commencez par vous étirer et faire quelques respirations en conscience ; vous pouvez poursuivre ces mouvements respiratoires en vous suggérant que vous inspirez le calme et que vous le diffusez en vous à chaque expiration ;

Le lendemain recommencez ce rendez-vous avec vous même, puis dès que vous le sentirez ajouter un exercice de relaxation dynamique *, et ainsi de rendez-vous en rendez-vous vous enrichissez votre pratique.

Pour celles et ceux qui ont fréquenté le cabinet de sophrologie, l’écoute de sophronisations préalablement enregistrées fait aussi partie de ces rendez-vous avec vous-même et peut enrichir votre séance !

Pensez à vous faire plaisir, choisissez des exercices qui vous apportent de la détente, du bien-être, et dans ces rendez-vous prenez conscience que vous instaurez un nouveau rituel dans votre quotidien.

*exercice de relaxation dynamique : n’hésitez pas à solliciter votre sophrologue pour retrouver les exercices.

Vous souhaitez envisager votre quotidien autrement ? il est peut-être temps d’apprendre à lâcher-prise !

by 15 juin 2020

Comment lâcher prise ?

Le lâcher-prise,   n’est pas synonyme de renoncement ou d’abandon, mais plutôt d’une forme d’acceptation…

Acceptation que les choses arrivent pour une certaine raison, et si parfois toutes les circonstances sont réunies comme on aurait pu l’espérer, à d’autres moments, des poussières viennent se glisser dans les engrenages, et c’est ainsi. Nous n’avons aucune prise sur un certains nombres d’éléments extérieurs : la météo, l’environnement…et nous l’avons vécu très récemment la propagation d’un virus qui est venu balayer nos habitudes quotidiennes et transformer pendant quelques semaines les us de la population mondiale…

Acceptation de ne pas toujours être au meilleur de sa forme, au top :  les excès d’exigence sont épuisants… physiquement, émotionnellement et mentalement… et ne dit-on pas que « le trop est l’ennemi du bien »….

Acceptation que l’Autre n’est pas contrôlable (Il a sa volonté propre, son cheminement propre, son autonomie…) nous ne pouvons diriger la vie de l’Autre à l’aune de notre propre vécu,  en fonction de notre propre morale personnelle, ou selon ce qui nous semble bon…

En quoi la sophrologie peut-elle être un outil pour apprendre ce fameux lâcher-prise dont tout un chacun-e peut avoir besoin ?

Quelques pistes à explorer avec la sophrologie

  • En portant un regard objectif sur ce qui est : faire le point sur ce qui est ici et maintenant, accepter ce qui se présente sans jugements ni a priori ;
  • En focalisant son attention sur sa respiration, se centrant sur soi à l’écoute de ses ressentis ;
  • En apprenant à relâcher le négatif, par exemple le stress, les tensions générés par l’appréhension de tels événements, et à l’inverse en découvrant comment s’emplir de positif, comme le calme, ou la confiance pour envisager sereinement l’avenir ;
  • En pratiquant des exercices (de relaxation dynamique et des visualisations) pour prendre de la distance/s’imaginer  physiquement s’éloigner. Le cerveau ne faisant pas de différence entre ce qu’il imagine et ce qu’il vit, le ressenti de l’éloignement reste présent chez la/le sophronisé-e
  • En renouant avec des capacités, notamment d’adaptation/ d’acceptation ;
  • En acceptant ses limites, en apprenant à dire non…..

Et si « lâcher-prise » c’était tout simplement prendre chaque jour comme il vient, et l’apprécier ?

La palette de nos émotions

by 30 mai 2020

L’émotion est une réaction psychologique et physique à une situation donnée.

Elle est provoquée par la rencontre d’une situation. L’émotion se manifeste d’abord de manière intérieure, puis extérieurement. L’émotion est un changement, une modification d’un état.

Joie, tristesse, colère, dégoût, peur et surprise sont considérés comme les émotions de base . Celles-ci se subdivisent en bien d’autres (amour, chagrin, agressivité, écœurement, crainte, impatiente…) et la palette de nos émotions se trouvent en fait être très riche.

Parfois nous nous sentons envahis, débordés par une émotion

En effet, car l’émotion nous arrive de manière brute, l’émotion jaillit et avec elle se sont nos perceptions corporelles qui se modifient : accélération cardiaque, sensation de pression, contractions…

Le deuxième effet de l’émotion, se situe au niveau cognitif. L’émotion ressentie génère des idées, des pensées, modifie le raisonnement

Enfin, l’émotion va créer une modification du comportement en réponse à la situation vécue

L’émotion est donc une réaction de tout l’organisme, avec des composantes physiologiques, cognitives et comportementales

Que ces émotions revêtent un caractère agréable ou plus difficiles à vivre, certaines personnes se sentent débordés par les émotions ressenties.

La sophrologie aide à apaiser les émotions. Cet apaisement passe par l’observation, la reconnaissance et l’accueil de ces émotions

Le travail sophrologique permet tout d’abord d’apprendre à accueillir sans jugements ni a priori, à laisser s’exprimer ce qui se passe en se mettant à l’écoute de ses ressentis physiques, mentaux et émotionnels. Ainsi, petit à petit par la pratique j’apprends à reconnaître ce qui me traverse.

Une fois l’émotion identifiée, il est important d’apprendre comment vivre avec, l’évacuer dans un premier temps puis peut-être apprendre à la canaliser (s’il s’agit notamment de la colère), ou bien l’accueillir, même avec la difficulté, voire la douleur qu’elle représente, et savoir lui donner la juste place qui lui revient (la tristesse par exemple), ou encore la retrouver, la convoquer (lorsqu’il s’agit de la joie, de la fierté).

Les exercices de sophrologie, basés sur des contractions et détente musculaires associées à des respirations spécifiques permettent rapidement de modifier l’état corporel. Cette attention portée à son corps donne à celle/celui qui pratique la sophrologie une clé de compréhension supplémentaire sur son état émotionnel, les impacts de celui-ci, et les possibilités d’apaiser les manifestations physiologiques, comme les ressentis mentaux.

Par ailleurs, toutes les techniques de visualisation positives permettent de réactiver des états émotionnels agréables ou  de se préparer au vécu d’émotions nouvelles.

En tant que méthode psychocorporelle, la sophrologie permet de vivre l’émotion, les émotions dans cette tridimensionnalité : physiologique, cognitive et comportementale.

Accueillir, accepter, transformer, convoquer : quelques propositions de verbes à assortir à vos émotions, pour vivre en harmonie avec elles !

Le Petit Robert définit l’émotion (du latin « ex-movere » qui signifie mouvement vers l’extérieur) comme un état affectif intense, caractérisé par une brusque perturbation physique et mentale où sont abolies, en présence de certaines excitations ou représentations très vives, les réactions appropriées d’adaptation à l’événement


Subscribe to our newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin porttitor nisl nec ex consectetur, quis ornare sem molestie. Sed suscipit sollicitudin nulla tempor congue. Integer sed elementum odio.