Pensées…

by in Non classé 2 février 2020

Que ce soit au cabinet en séance individuelle ou en atelier collectif, j’entends fréquemment cette question « comment faire pour ne plus avoir tout le temps ces pensées ? »

Avoir toujours une idée en tête, a fortiori plusieurs pensées continuellement présentes à l’esprit, représente une grande fatigue mentale…comment se poser, se reposer lorsque on envisage à chaque instant les multiples tâches à accomplir dans une journée, lorsqu’on ressasse la conversation eu avec un-e collègue dans la journée -rejouant la scène, ou quand on anticipe déjà sur les événements qui auront lieu dans quelques semaines, dans quelques mois…

Pour information, nous produirions 60 000 pensées par jour,  soit environ 2500 pensées par heure, 41 par minutes….voilà pourquoi nous nous sentons assaillis…

De plus ces pensées sont souvent (pour 80% d’entre elles, soit environ 45 000 par jour) des pensées à caractère négatif (manque, ruminations, anticipations…)

La réponse que je donne est souvent la suivante : « pour être moins dans le mental, revenons au corps, à son corps, à ses sensations corporelles » plus on est dans la conscience du corps, moins le mental a le loisir d’être actif.

Lorsque vous faites l’expérience d’un « scan corporel », en essayant de ressentir chaque partie de votre corps, du haut du crâne au bout de chacun de vos orteils, comme lorsque vous vous concentrez sur votre respiration en pratiquant par exemple la cohérence cardiaque, vous vous offrez la possibilité d’une concentration aigüe sur vos sensations corporelles, vous habitez ces sensations.

Dans ce retour à votre corporalité, vous pouvez « lâcher le mental ». Les pensées ont plus de difficultés à s’infiltrer lorsque votre attention est centrée sur vos ressentis corporels.

La sophrologie nous invite à l’écoute de ses sensations, de ses ressentis. La pratique régulière permet de se concentrer de plus en plus facilement sur ses sensations, de renter dans une détente corporelle et mentale de manière de plus en plus aisée.

Vous êtes ici et maintenant,

profitez-en !

Une autre façon de laisser les pensées de côté est de vous rendre totalement présent-e à ce que vous faites. Ne pas faire les choses par automatisme, mais au contraire en y accordant une attention particulière, intense.

Nous pratiquons beaucoup de gestes « en mode auto », en particulier ceux qui sont quotidiens : se laver, les trajets domicile-travail, les préparatifs de la cuisine (laver, éplucher…) : souvent dans ces moments-là, nos pensées prennent le dessus.

Pour reprendre le contrôle de vos pensées et appréciez chaque instant vous pouvez vivre différemment ces temps : appréciez par exemple votre douche come un moment de détente, savourant le passage de vos mains sur votre corps comme un massage, redécouvrez les paysages qui vous entourent lors de vos trajets, peut-être en observant les changements qu’offre la nature au fil des saisons, prenez le temps dans la cuisine de ressentir les parfums de chaque aliment, les textures, les saveurs, goûtez au plaisir de voir se transformer les matériaux sous vos doigts…

Le présent est la dimension dans laquelle vous vivez ! pour paraphraser une reine de dessin animée « le passé est passé », le futur est inconnu, alors laissons toutes ces pensées (de ruminations, comme d’anticipation) dans leur dimension, et profitons du moment présent !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *